エディット・ピアフ – La petite boutique (1936)  試聴・歌詞

de | 30 janvier 2017

Édith Piaf
La petite boutique

( Texte : Roméo Carles   Musique : O. Hodeige )

  1   Je sais, dans un quartier désert,
  2   Un coin qui se donne des airs
  3   De province aristocratique.
  4   J’y découvris l’autre saison,
  5   Encastrée entre deux maisons,
  6   Une miniscule boutique.
  7   Un beau chat noir était vautré
  8   Sur le seuil quand je suis entrée.
  9   Il leva sur moi ses prunelles
 10   Puis il eut l’air en me voyant
 11   De se dire: «Tiens ! Un client…
 12   Quelle chose sensationnelle !»

 13   Ce magazin d’antiquités
 14   Excitait ma curiosité
 15   Par sa désuète apparence.
 16   Une clochette au son fêlé
 17   Se mit à tintinnabuler.
 18   Dans le calme et tiède silence,
 19   Soudain, sorti je ne sais d’où,
 20   Un petit vieillard aux yeux doux
 21   Me fit un grand salut baroque
 22   Et j’eus l’étrange sentiment
 23   De vivre un très ancien moment
 24   Fort éloigné de notre époque.

 25   Je marchandais un vieux bouquin
 26   Dont la reliure en maroquin
 27   Gardait l’odeur des chambres closes
 28   Lorsque, je ne sais trop comment,
 29   Je me mis, au bout d’un moment,
 30   A parler de tout autre chose

 31   Mais le vieux ne connaissait rien.
 32   Quel étonnement fut le mien
 33   De constater que le bonhomme
 34   Ne savait rien, évidemment,
 35   Des faits et des événements
 36   Qui passionnaient les autres hommes.

 37   Il ignorait tout de ce temps,
 38   Aussi bien les gens importants
 39   Que les plus célèbres affaires
 40   Et c’était peut-être cela
 41   Qui, dans ce tranquille coin-là,
 42   Créait cette étrange atmosphère.
 43   J’acquis le bouquin poussiéreux
 44   Et je partis le cœur heureux.
 45   Le chat noir, toujours impassible,
 46   Dans un petit clignement d’yeux
 47   Parut me dire, malicieux:
 48   «Tu ne croyais pas ça possible !…»

 49   Je m’en allai, et puis voilà.
 50   Mon anecdote finit là
 51   Car cette histoire ne comprend
 52   Ni chute, ni moralité
 53   Mais quand je suis trop affectée
 54   Par le potins que l’on colporte,
 55   Par les scandales dégoûtants,
 56   Par les procédés révoltants
 57   Des requins de la politique,
 58   Afin de mieux m’éloigner d’eux
 59   Je vais passer une heure ou deux
 60   Dans cette petite boutique…