ジャン・フェラ – Lorsque s’en vient le soir 動画・歌詞

de | 16 mars 2017

Jean Ferrat
Lorsque s’en vient le soir

( Texte : Poème de Louis Aragon )

  1   Lorsque s’en vient le soir qui tourne par la porte
  2   Vivre à la profondeur soudain d’un champ de blé
  3   Je te retrouve amour avec mes mains tremblées
  4   Qui m’es la terre tendre entre les feuilles mortes
  5   Et nous nous défaisons de nos habits volés

  6   Rien n’a calmé ces mains que j’ai de te connaître
  7   Gardant du premier soir ce trouble à te toucher
  8   Je te retrouve amour si longuement cherchée
  9   Comme si tout à coup s’ouvrait une fenêtre
 10   Et si tu renonçais à toujours te cacher

 11   Je suis à tout jamais ta scène et ton théâtre
 12   Où le rideau d’aimer s’envole n’importe où
 13   L’étoile neige en moi son éternel mois d’août
 14   Rien n’a calmé ce cœur en te voyant de battre
 15   Il me fait mal à force et rien ne m’est si doux

 16   Tu m’es pourtant toujours la furtive passante
 17   Qu’on retient par miracle au détour d’un instant
 18   Rien n’a calmé ma peur je doute et je t’attends
 19   Dieu perd les pas qu’il fait lorsque tu m’es absente
 20   Un regard te suffit à faire le beau temps

 21   Lorsque s’en vient le soir qui tourne par la porte
 22   Vivre à la profondeur soudain d’un champ de blé
 23   Je te retrouve amour avec mes mains tremblées
 24   Qui m’es la terre tendre entre les feuilles mortes
 25   Et nous nous défaisons de nos habits volés