イヴ・デュテイユ – 「ジョナタン」 (1986)  試聴・歌詞

de | 18 mai 2017

Yves Duteil
Jonathan

( Paroles et musique : Yves Duteil )

  1   Va-t-en dire au vent qui t’amène
  2   Que le monde n’est rien sans toi
  3   Il n’y a que l’amour qui t’entraîne
  4   A monter plus haut chaque fois

  5   Et caché derrière ton épaule
  6   Il y a le regard si doux
  7   D’une femme qui sait ton rôle
  8   Et qui t’aide à tenir debout

  9   C’est le vent qui sonne à ta porte
 10   Mais le destin n’existe pas
 11   Il sera ce que tu apportes
 12   Tout ce que tu aimes est en toi

 13   Tu fabriques une route neuve
 14   Que bien d’autres suivront un jour
 15   C’est pour mieux te mettre à l’épreuve
 16   Qu’une étoile te suit toujours

 17   Un bonheur quand il te traverse
 18   N’est déjà plus qu’un souvenir
 19   Il faut du courage à l’inverse
 20   Pour ne pas trop le retenir

 21   L’horizon s’éloigne à mesure
 22   Qu’on avance pour le toucher
 23   Il nous montre une vie plus dure
 24   Moins facile à apprivoiser

 25   Jonathan ouvre-moi les ailes
 26   Le vent souffle vers l’avenir
 27   Et le temps m’emporte vers celle
 28   Qui m’apprend à m’appartenir

 29   Va-t-en dire au vent qui m’appelle
 30   Que j’irai jusqu’au bout du temps
 31   Pour revivre une vie près d’elle
 32   Entourés de tous nos enfants

 33   Va-t-dire au vent qui t’amène
 34   Que le monde n’est rien sans toi
 35   Qu’il n’y a que l’amour qui t’entraîne
 36   A voler plus haut chaque fois

 37   Et caché derrière mon épaule
 38   Il y a le regard si doux
 39   De la femme qui sait mon rôle
 40   Et que j’aime au-delà de tout

 41   Jonathan ouvre-moi les ailes
 42   L’univers n’est pas assez grand
 43   Et les mots seraient infidèles
 44   A décrire ce qui nous attend

 45   La beauté des mondes invisibles
 46   Qu’on dévouvre en fermant les yeux
 47   Et l’amour des choses impossibles
 48   Qui sont vraies quand on est heureux…

 49   Va-t-en dire au vent qui t’amène
 50   Que le monde n’est rien sans toi
 51   Il n’y a que l’amour qui t’entraîne
 52   A monter plus haut chaque fois

 53   Et caché derrière mon épaule
 54   Il y a le regard si doux
 55   De la femme qui sait mon rôle
 56   Et qui m’aide à tenir debout…